Quels sont les avantages de l’isolation des combles ?

Alors que beaucoup de gens connaissent l’isolation en natte, l’isolation par soufflage des greniers devient de plus en plus populaire chaque année. Elle présente de nombreux avantages par rapport aux nattes en fibre de verre traditionnelles et est facile à installer dans la plupart des maisons. Elle est idéale pour les vieilles maisons, car elle peut être soufflée dans les greniers et les murs sans que le propriétaire n’ait à s’inquiéter de quoi que ce soit ou que la maison ne soit endommagée.

Les types d’isolants soufflés

Lorsqu’il s’agit de l’isolation par soufflage, vous pouvez envisager plusieurs options.

L’isolation par soufflage à base de fibre de verre

L’isolation en fibre de verre isole très bien. Il est très important que vous lisiez les instructions et que vous suiviez attentivement les recommandations du fabricant. Si le produit n’est pas appliqué correctement, l’isolant sera pelucheux et peu performant. C’est ce que l’on appelle le sur-soufflage, qui se produit lorsque l’on n’utilise pas assez de matériau mais que l’on atteint la profondeur souhaitée. Les recommandations de profondeur et de densité doivent être suivies de près pour obtenir des résultats optimaux. L’isolant ne se tasse pas avec le temps et conserve donc sa valeur R complète pendant toute la durée de vie de la maison.

Des précautions doivent être prises lors de l’utilisation de l’isolant soufflé en fibre de verre car la fibre de verre présente des risques pour la santé. Utilisez l’équipement de sécurité approprié, y compris un masque et des lunettes, lors de l’installation de la fibre de verre. La fibre de verre n’est pas non plus le meilleur choix pour les zones où la température descend à 6 degrés C en dessous de zéro en hiver. Elle peut perdre jusqu’à cinquante pour cent de sa valeur R dans des températures extrêmement froides.

L’isolation à base de cellulose

L’isolation en cellulose est considérée comme respectueuse de l’environnement. Il s’agit d’un produit naturel en bois fabriqué à partir de journaux recyclés. Les additifs chimiques contiennent certaines toxines, toutefois, les risques globaux pour la santé liés à l’isolation des combles par soufflage sont beaucoup moins importants qu’avec les nattes en fibre de verre. La cellulose absorbe le son mieux que tout autre isolant, ayant la capacité de réduire le bruit jusqu’à 90 %. Elle a tendance à diminuer au cours de la vie de la maison et le propriétaire devra ajouter de l’isolation au fil du temps. L’isolation en cellulose est lourde et ne peut être installée que sur un mur R-30, ou elle peut provoquer l’affaissement des cloisons sèches.

Si vous êtes sensible à l’environnement, vous devez savoir que les encres contenues dans le journal recyclé peuvent dégager de petites quantités de formaldéhyde. Cela n’est normalement pas suffisant pour déranger une personne en bonne santé.

La laine de roche

La laine de roche est parfois appelée laine de laitier. Il s’agit d’un isolant en vrac qui est similaire à la fibre de verre. Elle est fabriquée à partir de scories de haut fourneau, une couche d’impuretés qui se forme à la surface du métal en fusion. L’utilisation de ce matériau est bonne pour l’environnement car cela permet d’éviter la surcharge des décharges.

En outre, la laine de roche convient aux zones de forme irrégulière de la maison, autour des tuyaux de plomberie et dans d’autres endroits difficiles d’accès. Elle ne se dépose pas lorsqu’elle est sèche et conserve toute sa valeur R pendant toute la durée de vie de la maison. Elle est dotée d’une excellente performance énergétique, ne brûle pas et est chimiquement inerte. Il s’agit d’un type d’isolation quelque peu nouveau, mais très prometteur.

Les avantages de l’isolation par soufflage des combles

L’isolation par soufflage est une excellente alternative à l’encombrante isolation en fibre de verre. Elle est plus performante et a une cote R plus élevée que la plupart des produits d’isolation courants. Comme il s’agit d’un matériau en vrac, il peut prendre n’importe quelle forme et il est beaucoup plus facile de l’insérer dans des espaces aux formes irrégulières.

Ce type d’isolation est moins cher que les nattes et peut être facilement installé par un propriétaire. Un comble de 300 mètres carrés coûte environ 300 euros à isoler avec l’isolant en vrac, soit environ la moitié du coût de la fibre de verre rose. Il faut compter environ six heures pour effectuer ce type de travail.

En utilisant l’isolant soufflé, vous pouvez vous attendre à économiser de 20 à 50 % sur vos frais de chauffage et de climatisation. Cet isolant peut être facilement installé sur des nattes de fibre de verre existantes pour augmenter les économies d’énergie de votre maison.

Comment installer l’isolation par soufflage

Pour installer une isolation par soufflage, vous aurez besoin de :

  • la quantité recommandée d’isolant cellulosique,
  • un souffleur de cellulose, qui peut être loué chez Leroy Merlin ou d’autres magasins de bricolage,
  • un masque,
  • des lunettes de protection,
  • une casquette pour protéger votre tête des fibres flottantes,
  • un carton de la taille de votre accès au grenier,
  • une agrafeuse,
  • un mètre à ruban,
  • un solin métallique de 25,4 cm.

Retrouvez ci-dessous les étapes pour installer l’isolation.

  • Déterminez la superficie en mètres carrés de votre grenier en multipliant la longueur par la largeur.
  • Couvrez l’accès au grenier avec le carton pour le préserver des fibres.
  • Utilisez le solin pour bloquer les appareils d’éclairage encastrés. Maintenez un espace d’au moins 8 cm entre le luminaire et le solin.
  • Installez également des solins autour des appareils générant de la chaleur, comme les conduits de cheminée.
  • Placez des règles dans plusieurs zones afin de savoir quand la profondeur optimale a été atteinte.
  • Mettez des lunettes de protection et un masque.
  • Chargez la trémie du ventilateur avec de l’isolant.
  • Gardez la trémie pleine pour obtenir les meilleurs résultats.
  • Tenez le tuyau parallèlement au sol, l’isolant tombant à une distance de 3 à 4 mètres. Commencez par le mur du fond et travaillez vers le centre. Soufflez l’isolation dans le sens des solives.
  • Travaillez à partir du coin le plus éloigné du grenier.
  • Veillez à ne pas couvrir les bouches d’aération des avant-toits.
  • Vérifiez la profondeur de l’isolation.
  • Vérifiez que vous avez utilisé le nombre de sacs recommandé.
  • Retirez le carton de l’accès.

L’ajout d’une isolation est un excellent projet d’amélioration de l’habitat qui peut créer une maison plus confortable tout en vous faisant économiser de l’argent.

Economie d’énergie en chauffage : Isoler son toit

L’isolation des toits métalliques devient un sujet brûlant dans le secteur de la construction, les toits métalliques étant de plus en plus répandus dans les habitations. Autrefois, on ne trouvait ces toits que sur les maisons conçues par les architectes, mais aujourd’hui, ils sont plus largement utilisés. Les différents fabricants de toits métalliques et les experts en construction ont des opinions divergentes sur l’isolation des toits métalliques. Certains disent qu’il faut toujours isoler une toiture métallique et d’autres que cela n’est pas nécessaire.

Dans une situation idéale, l’isolation d’une toiture métallique n’est probablement pas nécessaire car l’isolation par soufflage du grenier serait assurée par les soffites et les évents du toit dans le grenier. Toutefois, lorsque les conditions idéales ne sont pas réunies, l’isolation peut être judicieuse avec une toiture métallique.

L’isolation des toits métalliques par pulvérisation de mousse

Le type le plus courant d’isolation de toiture métallique disponible sur le marché est l’isolation par mousse pulvérisée. Cependant, la mousse à cellules fermées est souvent un meilleur choix car elle obtient une valeur de résistance deux fois plus élevée par centimètre. En outre, la mousse à cellules fermées est un retardateur de vapeur et la mousse à cellules ouvertes est plus perméable à la vapeur. Un pare-vapeur empêche l’eau de se condenser lorsqu’elle entre en contact avec le toit métallique.

La condensation de l’eau est l’un des problèmes que pose l’isolation des toits métalliques. La corrosion en est une autre. La mousse peut parfois provoquer la corrosion du métal. Seul le fabricant de la toiture peut vous dire si la corrosion ou la condensation posera des problèmes. Il peut également vous dire si l’isolation de la toiture est contraire à la garantie. Vous ne pouvez pas vous fier uniquement à l’avis de votre entrepreneur en toiture. Pour protéger la garantie de votre toiture, vous devez vérifier auprès du fabricant.

L’une des raisons pour lesquelles il peut être judicieux d’isoler une toiture métallique est de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Le réchauffement climatique est lié, entre autres, à la fonte des calottes polaires, à l’extinction des animaux et aux changements drastiques de température. Une toiture bien isolée peut réduire les besoins énergétiques d’une maison. Cela permet non seulement de réduire les factures de chauffage, mais aussi d’aider l’environnement. De plus, de nombreux isolants en mousse pulvérisée sont fabriqués à partir de matières recyclées et sont donc respectueux de l’environnement du berceau au berceau.

L’isolation en fibre de verre

La fibre de verre est un matériau d’isolation très courant pour les toits métalliques. L’isolation en fibre de verre non revêtue peut être placée directement sur la surface d’un toit existant. Elle peut également être installée directement sous le panneau métallique. L’isolation en fibre de verre provoque l’expansion et la contraction d’un toit métallique.

Quelques faits sur les toits métalliques

Voici quelques autres faits importants sur les toits métalliques.

  • Les toitures métalliques ne sont pas plus bruyantes que les autres toitures car le grenier et l’isolation constituent une barrière acoustique.
  • Les toits métalliques ne sont pas plus frappés par la foudre que les toits ordinaires.
  • Les toits métalliques ont une durée de vie similaire aux toits conventionnels et sont généralement fournis avec une garantie de 30 ans.
  • Les toitures métalliques sont imperméables aux termites, à la pourriture et à la moisissure.
  • Les toits métalliques conduisent rapidement la chaleur du soleil.
  • Les toits métalliques coûtent plus cher que les toits conventionnels.
  • Les toits métalliques, comme les toits conventionnels, peuvent être installés sur un toit existant.
  • Les toits métalliques sont durables, légers, faciles à installer, faciles à entretenir et étanches aux intempéries.

Lorsque vous installez quoi que ce soit sur un toit, assurez-vous de vérifier les codes de construction locaux et d’obtenir les permis nécessaires. Méfiez-vous également des codes relatifs aux éoliennes. N’oubliez pas que si vous prévoyez d’isoler le toit vous-même, les toits métalliques sont très glissants et donc dangereux.

Consultez un expert avant d’isoler votre toiture métallique et, une fois de plus, veillez à suivre les directives du fabricant. Une toiture métallique correctement isolée peut être très rentable, tant sur le plan financier qu’environnemental.

Quelles sont les options de revêtement de sol qui contribuent à garder la chaleur ?

Aujourd’hui, plus que jamais, les gens et les fabricants choisissent d’acheter et de produire des matériaux écologiques et de les utiliser dans la construction et la conception. Les matériaux verts sont non seulement très bons pour l’environnement, mais ils ont aussi un aspect élégant. Ainsi, si vous cherchez à vivre dans un environnement plus durable, vous pouvez commencer par les sols. Examinons quelques-unes des options les plus courantes en matière de revêtements de sol écologiques pour votre maison.

Le bois de récupération

Le parquet en bois recyclé est exactement ce qu’il semble être : du bois qui a été retiré des bâtiments et qui a été récupéré afin de pouvoir le réutiliser pour un autre projet. De nombreux concepteurs choisissent de travailler avec du bois de récupération parce qu’il est à la fois écologique et esthétique. Certains aspects du matériau peuvent être modifiés (le bois est rescié si nécessaire, par exemple), mais ce qu’il conserve, c’est son histoire et son caractère, et c’est ce qui le rend si attrayant.

Le liège

Le liège est en passe de devenir l’un des revêtements de sol verts les plus populaires. Il est fabriqué à partir de l’écorce d’arbres spécifiques et peut être récolté sans les couper. Il possède également de nombreuses propriétés souhaitables en plus d’être durable, telles que la résistance aux termites et aux moisissures et une excellente isolation acoustique et thermique. Il est également doux et confortable, ce qui en fait un choix idéal pour les endroits qui sont très exigeants, comme les cuisines.

Le bambou

Le bambou est un autre revêtement de sol durable. Il pousse très rapidement et atteint sa maturité en seulement trois à cinq ans. Il ne nécessite pratiquement pas de pesticides ni d’engrais pendant sa croissance. Cependant, il pousse principalement autour de l’océan Pacifique, ce qui signifie que son transport vers d’autres régions peut causer beaucoup de pollution. Mais beaucoup de gens choisissent encore le bambou parce qu’il est renouvelable, solide et naturellement résistant à l’humidité, à la moisissure et aux insectes.

Le linoléum

Même si peu de gens pensent au linoléum lorsqu’ils parlent de revêtements de sol naturels, ce matériau est en fait fabriqué à partir d’huile de lin provenant de plantes de lin, ce qui le rend assez naturel et renouvelable. De plus, sa production a un effet négatif minime sur l’environnement et le matériau lui-même est assez durable (il dure entre 25 et 40 ans !). Le vieux linoléum peut également être brûlé comme combustible. Il libère à peu près la même quantité d’énergie que celle nécessaire à sa production, ce qui signifie qu’aucune énergie n’est gaspillée.

La pierre

La pierre est un revêtement de sol naturel très apprécié. Elle est extraite de la terre et est constamment recréée dans les processus tectoniques naturels. La pierre peut également être recyclée et réutilisée dans d’autres projets une fois qu’elle n’est plus nécessaire à un endroit donné. L’inconvénient de la pierre, cependant, est son poids, lequel entraîne une pollution importante lors de son transport.

Le béton

Voici une autre option de revêtement de sol vert pas si évidente que vous pouvez essayer chez vous. Le béton est une excellente option écologique car il peut être produit sur le chantier (aucun transport n’est nécessaire), peut être moulé sous différentes formes, recyclé et réutilisé et peut être fabriqué à partir de différents matériaux recyclés. Le choix de la finition dictera en fait son caractère écologique, mais le béton poli ordinaire a un moindre impact sur l’environnement.  Vous pouvez également utiliser différentes options de revêtement de sol pour l’étanchéité et le durcissement du béton qui maximisent la résistance et la durabilité du béton. Dans l’ensemble, le béton est un excellent choix de revêtement de sol, surtout si vous vivez dans des climats chauds. Il est également hypoallergénique, extrêmement durable et facile à entretenir.

Les dalles de verre et de métal recyclés

Les options moins connues de revêtements de sol écologiques sont les carreaux de verre et de métal recyclés. Les carreaux de verre sont fabriqués à partir de verre collecté et réutilisé, comme les bouteilles, les fenêtres et autres objets en verre. De cette façon, le verre, en tant que matériau non dégradable, a une nouvelle utilité au lieu de s’accumuler dans une décharge. Les tuiles métalliques sont produites de la même manière. Ils sont fabriqués à partir d’aluminium, de cuivre et de laiton qui ont été jetés pour être réutilisés. Et comme les métaux ne sont pas très durables, leur réutilisation met un terme aux déchets de ressources et évite que les matériaux ne soient mis en décharge.

Rénovation : Quel type de chauffage en fonction de votre habitat ?

Plusieurs solutions de type de chauffage s’offrent à vous et elles prennent en compte la taille de votre habitat, votre budget et l’impact sur l’environnement. Le chauffage à l’électricité est idéal pour les petits appartements et ne nécessite pas une grande installation. À base d’énergie renouvelable, le chauffage au bois est le moins onéreux. Il présente une facilité d’utilisation grâce au bois et est opérationnel dans un appartement disposant au préalable d’une cheminée. Le chauffage au fioul s’harmonise avec les habitations non reliées au gaz de ville alors que le chauffage au propane est souvent disponible dans les logements collectifs. Ces deux types de chauffage nécessitent l’installation d’une cuve de stockage du gaz. Les avis sont plus favorables à l’usage du chauffage au propane.

Continuer à lire « Rénovation : Quel type de chauffage en fonction de votre habitat ? »